Rêvons un nouveau monde

Iceberg qui fond, forêts qui brûlent, cyclones qui se succèdent, le réchauffement climatique s’observe chaque jour. Ses conséquences, telles qu’envisagées par les scientifiques, « font suffoquer » : augmentation de la chaleur, donc de l’intensité et de la durée des canicules, raréfaction de la nourriture et de l’eau saine, maladies, air irrespirable….arrêtons là la liste, digne d’un film d’horreurs.

Que pouvons-nous faire ? Cyril Dion, dans « Petit manuel de résistance contemporaine : Récits et stratégies pour transformer le monde » constate que, certes, il reste important de raccourcir le temps de la douche, de prendre son vélo plutôt que sa voiture, mais que nos gestes individuels sont nettement….insuffisants !

Dans un ouvrage au propos à la fois tristement réaliste et incroyablement encourageant, le co-fondateur du mouvement Colibris et réalisateur du formidable documentaire Demain propose de « changer d’histoire pour changer l’Histoire ». Et c’est drôlement enthousiasmant. 

Est-ce que le yoga, la méditation, peuvent contribuer à « changer l’Histoire » ?

A fleur de peau

C’est l’histoire d’une jeune femme qui se sent en décalage avec son entourage. Elle réagit à tout ce qui la touche avec une intensité débordante. Elle se sent souvent seule, toujours incomprise.

Peut-être connaissez-vous ou faites vous aussi partie de ces personnes que l’on dit « très sensibles », voire « trop sensibles» ? Peut-être trouvez-vous que vos réactions sont parfois trop intenses ? Y a-t-il un lien entre le yoga et cette sensibilité « à fleur de peau »?

Soyez vrai !

Le yoga, c’est le lien. Le lien avec la vie, le lien avec soi, le lien avec les autres…

C’est de ce lien avec soi et avec les autres dont parle Thomas d’Ansembourg dans « Cessez d’être gentil, soyez vrai! (edition illustree)». Ce livre nous invite à prendre conscience de notre manière d’être, de voir la source de nos comportements, et à prendre conscience de nos véritables besoins pour nous sentir bien, pour être vrai, avec nous et avec les autres.

Nous sommes lumière !

Qui sommes nous ? Qui sommes nous, vraiment ? Que sommes nous ?

Le yoga permet de cheminer vers soi. Notamment grâce à certaines méditations. Par exemple, la méditation « neti neti » ou « pas ceci pas cela » permet de commencer par cerner ce que nous ne sommes pas, afin de mieux s’approcher de ce que nous sommes, en alternant les concentrations sur « je suis », avec les descriptions « je ne suis pas ceci, je ne suis pas cela ». « Neti neti » représente quelque chose de pratiquement impossible à exprimer.

Ce « quelque chose » est très joliment chanté par India Arie….Voici une chanson qui est une forme de méditation.

Jeûne et yoga

Que mangent les yogis et apprentis yogis ? Comment mangent-ils ? La privation temporaire de nourriture peut-elle accompagner la pratique du yoga ? La pratique du yoga peut-elle accompagner le jeûne ?

Le nettoyage du corps et de l’esprit est fondamental dans la pratique du yoga. On vise à la fois la bonne santé et le bon fonctionnement du corps, temple de l’âme, mais aussi la purification de l’esprit, l’apaisement des émotions et des pensées.

Le Père-Noël : un chamane ?

D’où vient le Père Noël ? Quelles sont ses origines ? La légende du Père Noël trouverait-elle son origine dans les pratiques des chamanes ?

C’est l’hypothèse proposée notamment par John Rush un anthropologue américain (Sierra College, Rocklin, California). Nous allons donc conter cette histoire au conditionnel.