Rêvons un nouveau monde

Iceberg qui fond, forêts qui brûlent, cyclones qui se succèdent, le réchauffement climatique s’observe chaque jour. Ses conséquences, telles qu’envisagées par les scientifiques, « font suffoquer » : augmentation de la chaleur, donc de l’intensité et de la durée des canicules, raréfaction de la nourriture et de l’eau saine, maladies, air irrespirable….arrêtons là la liste, digne d’un film d’horreurs.

Que pouvons-nous faire ? Cyril Dion, dans « Petit manuel de résistance contemporaine : Récits et stratégies pour transformer le monde » constate que, certes, il reste important de raccourcir le temps de la douche, de prendre son vélo plutôt que sa voiture, mais que nos gestes individuels sont nettement….insuffisants !

Dans un ouvrage au propos à la fois tristement réaliste et incroyablement encourageant, le co-fondateur du mouvement Colibris et réalisateur du formidable documentaire Demain propose de « changer d’histoire pour changer l’Histoire ». Et c’est drôlement enthousiasmant. 

Est-ce que le yoga, la méditation, peuvent contribuer à « changer l’Histoire » ?

A fleur de peau

C’est l’histoire d’une jeune femme qui se sent en décalage avec son entourage. Elle réagit à tout ce qui la touche avec une intensité débordante. Elle se sent souvent seule, toujours incomprise.

Peut-être connaissez-vous ou faites vous aussi partie de ces personnes que l’on dit « très sensibles », voire « trop sensibles» ? Peut-être trouvez-vous que vos réactions sont parfois trop intenses ? Y a-t-il un lien entre le yoga et cette sensibilité « à fleur de peau »?

Yoga & sketchnote

Et si nous dessinions le yoga pour mieux le pratiquer ? Plutôt que prendre des notes avec des mots, pourquoi ne associer dessins ou croquis à quelques explications écrites ?

Le terme « sketchnoting » désigne une technique de prise de notes visuelle, en dessinant ce que l’on souhaite retenir, et en organisant nos notes de façon très personnelle.

Soyez vrai !

Le yoga, c’est le lien. Le lien avec la vie, le lien avec soi, le lien avec les autres…

C’est de ce lien avec soi et avec les autres dont parle Thomas d’Ansembourg dans « Cessez d’être gentil, soyez vrai! (edition illustree)». Ce livre nous invite à prendre conscience de notre manière d’être, de voir la source de nos comportements, et à prendre conscience de nos véritables besoins pour nous sentir bien, pour être vrai, avec nous et avec les autres.

Intuition et bout du monde

Selon Oscar Wilde, la sagesse serait d’«avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit ». Cependant, il est facile de perdre ses rêves de vue, surtout lorsque l’on écoute sa raison.

La pratique du yoga permet de se connecter à son intuition. Ce n’est cependant pas le yoga qui a aidé Linda Bortoletto à écouter son intuition pour retrouver le chemin de ses rêves. Son expérience devrait cependant toucher plus d’un yogi.

Elle partage sa transformation intérieure dans « Là où je continuerai d’être », récit d’un voyage vers son rêve, et vers un bout du monde.

Yoga de bonne heure

A quoi ressemble un matin parfait pour celui qui pratique le yoga ? Se lever et savoir que l’on a suffisamment de temps pour mettre son corps en mouvement et réaliser quelques postures et exercices de respirations, méditer, puis se préparer tranquillement pour sa journée.

Une journée qui démarre dans la tranquillité, avec une pratique du yoga et/ou de méditation est une journée au cours de laquelle on se sent plus centré(e), de meilleure humeur, en meilleure forme.

Mais comment pratiquer le yoga le matin avant de réaliser les très (trop ?) nombreuses activités de la journée ? Une piste est de se réserver un moment uniquement pour soi le matin, un temps consacré à ce qui nous fait du bien.

5 minutes par jour

En prenant conscience du bien-être procuré par la pratique du yoga, il est facile d’imaginer les bienfaits d’une pratique quotidienne. Si l’on n’a pas la possibilité d’assister à un cours quotidien, pourquoi ne pas s’offrir quelques instants de yoga chez soi ? Et si 5 minutes par jour suffisaient à éveiller l’énergie ?

Suivre un cours de yoga une ou deux fois par semaine est bénéfique tant pour le corps que pour les émotions et pour l’âme. Poursuivre la pratique chez soi permet de prolonger la plongée en nous-mêmes que nous offre le yoga, et aide à maintenir l’énergie éveillée pendant les cours.

Cependant, il est souvent difficile d’installer un temps quotidien pour le yoga, car nos emplois du temps sont chargés….pourtant, un moment de yoga offre une vraie pause, un temps pour soi, qui aide à vivre mieux toutes nos occupations.

Serait-ce possible de consacrer 5 minutes au yoga ? Et si ces 5 minutes faisaient la différence pour notre journée ?

Un autre regard sur la dépression

« Nous pouvons voir la dépression non comme une maladie mentale mais, à un niveau plus profond, comme un état non reconnu de repos profond, dans lequel on entre lorsque l’on est complètement épuisé par le poids de sa propre fausse histoire sur soi-même… » Jeff Foster

Jeff Foster parle du sens de la dépression et de sa signification profonde.

Souvent les gens lui demandent si c’est possible, lorsqu’on est déprimé, de connaître l’état d’éveil, de découvrir qui l’on est réellement. A t-on besoin de sortir d’abord de la dépression ?

Fêtons le yoga

Le 21 juin est la date du solstice d’été, le jour le plus long de l’année. C’est également la date choisie par l’OMS pour célébrer le yoga : la journée internationale du yoga. Comme c’est une longue journée, on peut en profiter pour pratiquer de très tôt le matin à très tard le soir….Fêtons le yoga !

De nombreuses manifestations autour de la pratique du yoga sont organisées dans le monde. On en trouve quelques unes sur le site de la journée internationale du yoga et de nombreuses occasions de pratiquer tout au long de cette grande journée sont offertes un peu partout, en intérieur ou en extérieur.

La peur selon Mooji

Mettre du yoga dans sa vie, c’est aussi se regarder, décoder ses fonctionnements, aller vers plus de vérité. Notre principale émotion limitante est la peur. Voici une invitation à regarder la peur autrement.

Ces paroles sur la peur sont celles de Mooji, extraites de son livre « Le souffle de l’absolu : Dialogues avec Mooji ». Mooji (Anthony Paul Moo-Young) est un enseignant spirituel plein de bienveillance et d’une grande tendresse. Après avoir vécu un changement de conscience auprès de son maître Sri H.W.L.Pooja en Inde, il enseigne la non-dualité à travers des retraites et des rencontres à travers le monde. Mooji.org

« La peur est toujours plus forte que ne le justifie la situation réelle.